Les étapes de l’accompagnement

image schmapage001.jpg (69.9kB)
cliquez pour agrandir
Accompagner un projet suppose la mise en oeuvre successive de plusieurs phases -ou étapes- qui, par leur complémentarité donneront au projet une dimension durable et éducative.

Le nombre et l’importance de ces phases varie en fonction de l’ampleur du projet.

On retiendra ici les quatre principales.

Objectif pédagogique de cette ressource

Cette fiche méthodologique trace les étapes nécessaires à l’accompagnement d’un projet de transition écologique. Le projet sera réalisé avec différents acteurs, il se voudra éducatif pour le territoire et s'inscrira dans une démarche de citoyenneté active

L’objectif de l’accompagnateur est de rendre les acteurs autonomes et capables de poursuivre le projet. Il s’appuie sur les critères du développement durable, de l’éthique de la communication et de la démocratie participative.

Un projet éducatif de territoire ne doit pas seulement entraîner et sensibiliser les citoyens, mais aussi engager le territoire et la communauté environnante, les entreprises, les associations et l’administration publique.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de s’appuyer sur des outils méthodologiques.
image lignefine.png (0.3kB)

Le cadre méthodologique

Quelles sont les étapes de l’accompagnement nécessaires pour mettre en oeuvre un projet de transition écologique ?

Pour bien définir les étapes on doit tout d’abord séquencer le projet en fonction de sa durée : le projet peut durer des semaines, des mois ou des années, ou bien seulement quelques jours selon la durée et l’ampleur du projet. Si le projet s’inscrit dans un temps long, il faudra mettre en oeuvre des outils de pilotage adaptés : comité de pilotage, etc...

Poser un cadre permet d'apprécier les volumes nécessaires à chaque étape, sans pourtant perdre de vue l’objectif final du projet.

Par ailleurs, on ne doit pas oublier que l’accompagnateur agit toujours dans un contexte concret engageant des personnes et de relations (cadre éducatif). L’accompagnateur doit évaluer de manière très concrète tous les évènements et les dynamiques qui peuvent influencer l’état d’avancement du projet : indécision, tensions, délégations, retards ou report du projet..

En synthèse, l’élaboration et la programmation doit s’adapter au cadre éducatif réel. En même temps, la programmation prend en compte les interrelations entre acteurs.
image lignefine.png (0.3kB)

In vivo : Elaborer une stratégie d'accompagnement

Une équipe du réseau d'éducation à l'environnement de Lozère élabore une stratégie pour accompagner un projet autour de la gestion de l'eau. Il s'agit de passer d'une posture d’animateur à celle d'accompagnateur en s'appuyant
sur des personnes ressources et des compétences locales. Les membres de l'équipe vont échanger sur leur vision de cet accompagnement et en baliser les étapes.

Les outils

Outre la durée, une bonne articulation d’un projet éducatif s’articule autour de quatre temps fondamentaux.

La préparation du projet

Le but

explication claire et concise des raisons d'entreprendre le projet. Identification des ressources disponibles pour commencer la planification effective, en termes de temps et d'argent, en discussion avec les partenaires financiers du projet.
image paroles.jpg (14.8kB)
Connaître les territoires et les projets qui existent, les services dédiés et des élus référents, les partenaires importants sur ce territoire, trouver les projets du territoire et les analyser, et s’adapter au territoire. Yann Abonneau, chargé de projets en EDD

L’analyse du contexte

: analyse du territoire sur lequel le projet est entrepris, des acteurs et des enjeux. Il est également important d'identifier les données administratives et politiques du territoire concerné.

Les objectifs

: ils ne peuvent être identifiés qu'après une analyse du contexte, du territoire dans lequel l’on va agir et de la réactivité des participants. Ils devraient être calibrés en fonction des besoins réels, en tenant compte de toutes les variables intermédiaires. Ils doivent être appropriés et proportionnés au problème qu'ils tentent de résoudre, ainsi qu’aux ressources dont ils disposent.

La stratégie

Développement d'une méthode opérationnelle d'intervention stratégique afin d'atteindre les objectifs fixés.

Le démarrage du projet.

L'accompagnateur " fait réseau ", c'est-à-dire qu'il se fait connaître et/ou fait partie d'un réseau préexistant. Il présente, motive le projet, se concentre sur les bénéficiaires de l'opération, établit les objectifs et les résultats attendus avec les participants, à qui il faut expliquer l'ampleur des défis sociaux, politiques, économiques et environnementaux du territoire en lien avec le thème de la transition écologique.

image paroles.jpg (14.8kB)
Une dynamique citoyenne c’est très large. Ce sont des dynamique de citoyens, souvent structurés en réseau informels, multiformes. Nous sommes davantage sur le terme dynamique participative.
Yann Abonneau

Il est très important de planifier le travail avec eux, de définir les horaires et d'énumérer les outils nécessaires, afin de développer un mode de fonctionnement approprié donnant priorité à l’auto-organisation du groupe et laissant la porte ouverte à de nouveaux participants. Il sera alors essentiel de répartir les tâches et de souligner les différents rôles joués par les participants eux-mêmes et les responsabilités éventuelles.

La conduite et la gouvernance du projet

L’accompagnateur s’attachera à former un groupe afin de connaître et d'interagir (et de faire interagir) le groupe de travail, en insistant sur l'acquisition d'un sens des responsabilités partagées en valorisant des initiatives et des contributions individuelles des participants, tout en veillant à éviter la dispersion des énergies collectives.
Il fournit au besoin un appui technique nécessaire et reste attentif à ce que le groupe ne dévie pas de l’objectif.

image paroles.jpg (14.8kB)
Il faut des compétences en montage de projets, en animation et mobilisation de collectifs, sur les compétences psychosociales qui sont aussi importantes que la partie méthodologie et les compétences techniques.
Sofie Aublin, animatrice du réseau EDD de l’enseignement agricole

Les activités

Il est nécessaire de prévoir les étapes et le nombre d’interventions-aussi bien au niveau quantitatif que qualitatif, pour atteindre les objectifs.

La gestion des imprévus

Il est important de considérer et d'approfondir l'émergence de scénarios inattendus possibles : insatisfaction, conflits, prévarications, banalisation, dispersions.
L'ampleur des événements imprévus et les types de risques susceptibles de compromettre la réussite du projet ou la réalisation des objectifs fixés doivent être anticipés.
Les stratégies de sortie possibles et les retards dans la feuille de route sont à étudier.

La posture de l'accompagnateur

L’accompagnateur sait communiquer, a de l’imagination et de l’innovation qui lui permettent de s’adapter à différents situations.
L’accompagnateur doit transmettre bien-être et sérénité.
Il doit avoir une capacité d’écoute et de médiation, mais il doit avoir aussi l’autorité de conduire le débat et les moments collectifs. Il apprécie la beauté et favorise l’étonnement.

Le langage utilisé est fondamental, puisqu’il doit être modulé en fonction du public : simple et ludique ou scientifique et technique, selon l’âge et la culture des participants.

image paroles.jpg (14.8kB)
Pour cela, l’accompagnateur apporte son soutien et ses outils afin que les personnes puissent devenir créatrices et auteures de leur quotidien/solutions/projets. Il s’agit aussi de mettre en valeurs les compétences, les potentiels et les capacités d’apprentissage et d’évolution de chacun.
Le langage est d'une grande importance et doit être adapté au public concerné : simple et ludique, ou scientifique et technique. Nous devons être capables de communiquer et avoir l'imagination et l'innovation nécessaires pour nous adapter aux situations individuelles.

Sandrine Cendrier, REEL 48

La flexibilité est très importante : l’accompagnateur s’adapte aux exigences du groupe au sein duquel personne ne doit se sentir négligé ou inaperçu.

Un bon accompagnateur est en mesure d'anticiper l’évaluation finale du processus, en vue de réajuster le tir en fonction des obstacles.

Il conduit le dialogue entre acteurs différents (établissements publics, citoyens, administrateurs, entreprises). En conséquence, le leadership résulte d’un élément de synthèse et de coordination entre les partenaires participants.
image paroles.jpg (14.8kB)
Il y a aussi un minimum de connaissances des sciences humaines, psychologie,neurobiologie, autour de l’empathie. L’économie des émotions est à explorer pour mieux accompagner.

Philippe Barret, médiateur territorial

L'accompagnateur doit faire dialoguer les acteurs, même s'ils sont très différents les uns des autres (organismes publics, simples citoyens, administrateurs, entreprises).

Dans ce cas, la fonction de leadership est particulièrement importante, en tant qu'élément de synthèse, de coordination et de motivation des personnes impliquées et le rôle principal du leader dans le projet.

Pour mettre cela en œuvre, l’accompagnateur doit maîtriser sa communication, verbale et non-verbale, en particulier le ton de sa voix, la gestion des pauses, la gestuelle, les expressions du visage, l’organisation de l’espace.

image paroles.jpg (14.8kB)
En général, les connaissances en psychosociologie, en pédagogie et en enseignement peuvent être utiles.
Philippe Barret, médiateur territorial

Le suivi

Cela permet de vérifier si le projet se réalise ou non, s’il y a des différences -des écarts- entre ce que l’on a prévu et ce que l’on obtient.
Ainsi on peut intervenir in itinere en réajustant le tir.
Pour observer l’évolution on doit faire participer tous les participants, qui font état régulièrement sur leurs activités et responsabilités. On peut aussi utiliser des outils comme des questionnaires, des rapports ou des dossier de réalisation.

On ne doit jamais, bien entendu, perdre de vue la dimension participative du projet et du processus d’accompagnement. Pour cela, il est important d'observer l'évolution du groupe au travers de cet accompagnement, savoir anticiper les freins et les résistances au changement.
image lignefine.png (0.3kB)

La fin des travaux

On se livre à une relecture critique et à une évaluation du parcours et des objectifs attendus avec les participants, dont la capacité critique devrait être améliorée.

La grille d'observation des activités

L’accompagnateur se dote d'un outil de suivi et d'observation, il prend note de tous les aspects du projet : réactions sur l’accueil, rapport avec le groupe, gestion de l’espace et des outils, division du temps, choix du langage, niveau de ré élaboration finale, niveau d’engagement des participants.

Dans la grille on doit signaler aussi les moments favorables et les difficultés rencontrées par les participants.

Des Vidéos sur l'écopsychologie

Il s’agit d’une méthodologie fondée sur la dimension émotionnelle et sensible de l’accompagnateur en situation de formation. On forme l’accompagnateur in loco, c’est à dire dans un contexte naturel

Scénario d'utilisation

image pictoscenario.png (1.4kB)
Cette fiche peut être considérée comme un apport théorique individuel si elle est utilisée par une personne en autoformation -la grille d’évaluation l’y aidera- sinon à utiliser en dynamique de groupe au travers d’une approche jeu de rôle. On peut demander aux stagiaires -en grand groupe ou petit groupe- en formation de définir et baliser les différentes étapes de l’accompagnement
image lignefine.png (0.3kB)
Liens possibles avec d'autres ressources
Module 1 : Compréhension de la transition écologique et capacité d’explication chez différents écouteurs. Connaissance de l’EEDD.
Module 2 : Savoir mobiliser le citoyen avec différents activités, avec des images aussi.
Module 4 : Approches différentes pour acteurs différents : il est très important d’identifier la méthode à adopter, classique ou émotive (écopsychologie).
Module 5 : Posture de l'accompagnateur.

Évaluez cette séquence

image pictooutil.png (1.8kB)
Lien vers: https://etreserasmus.eu/?Etapes/download&file=M3pjevaluationsequencelesetapesdelaccompagnementFR.odt
Téléchargez votre questionnaire individuel d’évaluation et conservez le, il sera un outil précieux dans vos actions à venir.
image lignefine.png (0.3kB)




Télécharger cette fiche au format odt

image importodt.jpg (8.3kB)
Lien vers: https://etreserasmus.eu/?Etapes/download&file=M3_fiche_etapes_fr.docx
Vous pouvez, comme pour tout fichier en CC by SA 4 télécharger cette fiche au format odt en vue de l'adapter ou de la modifier. Toute utilisation devra faire mention de la source et de l'auteur

Imprimer cette page

image pictopdf.png (2.7kB)
Lien vers: https://etreserasmus.eu/?Etapes/download&file=M3_fiche_etapes.pdf
Vous pouvez, en cliquant sur le pictogramme, télécharger cette page au format pdf pour impression. Toute utilisation de ce fichier en creative commons doit faire mention de la source et des auteurs.
image lignefine.png (0.3kB)

Traduire cette page

You can see a version of this page in English by clicking on the flag

Auteure de la fiche : Eleonora Dall'Olio, Koiné Cooperativa Sociale Onlus, relecture Dominique Cottereau



News A network in Europe Video library